23 juil. 19 Vigilance concernant les chenilles processionnaires

• Divers •

chenilles

Depuis quelques années, des colonies de chenilles processionnaires du chêne et du pin sont observées dans notre région.

Deux espèces distinctes de chenilles

Ces chenilles appartiennent à deux espèces distinctes et ont des cycles biologiques différents.
On les trouve à différentes périodes de l’année :

La chenille processionnaire de pin est urticante de novembre à mars :
La chenille processionnaire du chêne est urticante de mai

La chenille processionnaire du chêne est quant à elle essentiellement retrouvée sur le quart nord-est de la France par foyers restreints.

Ces chenilles, aux poils urticants, vivent en groupe (dans des nids accrochés aux arbres.
Elles sont recouvertes de poils qui se détachent très facilement dès que la chenille est inquiétée ou excitée.


Dispersés par le vent ou par nous-même (en essayant de détruire une procession par exemple), ils peuvent provoquer une irritation chez les personnes.

Le risque existe même sans contact direct avec les insectes. Lorsque le poil se brise, dès le premier contact, la substance urticante et allergisante qu'il contient se libère.
Elle provoque des démangeaisons vives accompagnées parfois d'atteintes oculaires ou pulmonaires voire des réactions allergiques.


                                  MESURES DE PRÉCAUTION :


1- AVANT LA SORTIE

  • Sensibiliser les équipes pédagogiques et les enfants aux consignes du 2 (ci-dessous) ;
  • se renseigner sur les lieux de sortie auprès du propriétaire ou d’autorités locales
  • si possible faire un état des lieux et un contrôle visuel du site

 

2 - PENDANT LA SORTIE

Pour se prémunir des effets sur la santé, il est recommandé d’éviter autant que possible les expositions aux chenilles :

  • Ne pas s’approcher et ne pas toucher les chenilles ou de leur nid, en particulier les enfants
  • Ne pas se promener sous les arbres porteurs de nids
  • Porter des vêtements longs en cas de promenade en forêt ou près d’arbres infestés
  • Éviter de se frotter les yeux pendant ou au retour d’une balade
  • Bien laver les fruits et les légumes de son jardin
  • Éviter de faire sécher le linge à côté d’arbres infestés


3 - PENDANT ET APRÈS LA SORTIE

Pour chaque sortie, il est plus que nécessaire de s’assurer que les enfants et les animateurs ne présentent pas les symptômes cliniques suivants :

En cas de contact avec la peau :

  • Apparition dans les 8 heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons.

En cas de contact par inhalation :

  • Irritation voies respiratoires (éternuements, des maux de gorge, des difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires)

En cas de contact avec les yeux :

  • Développement après 1 à 4 heures d'une conjonctivite (yeux rouges, douloureux et larmoyants).

En cas de contact par ingestion :

  • Inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins qui s'accompagne de symptômes tels que de l'hypersalivation, des vomissements et des douleurs abdominales.

En cas de suspicion d’exposition aux chenilles, prendre une douche et changer de vêtements, puis contacter un médecin.

Actualité

  • 25 juillet 2019

    Episode de pollution dans le Grand Est

    La Préfecture des Ardennes indique que la procédure d'alerte de niveau 1 sur persistance est activée à partir d'aujourd'hui. Vous trouverez en pièce jointe l'arrêté préfectoral pris ce jour et portant mise en œuvre des mesures d'urgence...
    Lire la suite
  • 23 juillet 2019

    Vigilance concernant les chenilles processionnaires

    Depuis quelques années, des colonies de chenilles processionnaires du chêne et du pin sont observées dans notre région. Deux espèces distinctes de chenilles Ces chenilles appartiennent à deux espèces distinctes et ont des cycles biologiques...
    Lire la suite

Evénements